L'art en kit par Serge Comte, Frédéric Duprat, Vincent Ganivet, Anthony Gripon, LO-renzo, Joachim Mogarra et Pierre-Marie Péquignot. L'art en kit par Serge Comte, Frédéric Duprat, Vincent Ganivet, Anthony Gripon, LO-renzo, Joachim Mogarra et Pierre-Marie Péquignot.

  • Art en aquitaine

    L'art en kit

        Du jeu. 20 juin 2013 au ven. 23 août 2013

        Vernissage le jeu. 20 juin 2013 - 18h00 Importer dans mon calendrier



    Exposition L'art en kit

    Présentation


    Exposition d'ouverture du Mètre Cube.
    Oeuvres issues de la collection du Frac Aquitaine et prêts d'artistes.



    "L'art en kit"

    Exposer l'art contemporain  aujourd'hui  conduit inévitablement à repenser les dispositifs de l'exposition. Contrairement à  l'art présenté dans nos musées : objets achevés, uniques et per- manents, ceux de l'art contemporain relèvent plutôt de la posture, du dispositif à activer.  Ainsi les protocoles, notations, prescriptions, certificats et autres modes d'emploi, apparaissent comme des relais de l'intention de l'artiste et assurent  l'intégrité de l'oeuvre. Exposer les oeuvres d'art en regard de leurs protocoles permet d'attirer l'attention sur ce qu'est une proposition artistique. On observe que celle-ci existe indépendamment de l'oeuvre qui n'est plus le seul résultat de l'expressivité de l'artiste. L'idée prévaut sur l'oeuvre qui se dé- matérialise. Cette auto réflexivité de l'acte créateur  voit le jour dans les années 1960, 1970 au sein de courants artistiques tels que l'Art Conceptuel. Soucieux de rompre avec l'ordre établi, les artistes se sont radicalement affranchis de la forme et de la matière.  Le concept comme oeuvre apparaît alors, l'artiste accorde plus d'intérêt aux modalités de conception de l'oeuvre qu'à sa matérialisation. Les certificats, les lettres, les diagrammes accèdent alors au statut d'oeuvre d'art. La réalisation est donc secondaire, elle peut être confiée à un tiers ou ne pas être effectuée du tout. Les pratiques artistiques actuelles font écho aux préoccupations des années 1970. Ainsi l'ex- position  présentée au Mètre Cube interroge l'oeuvre d'art en tant qu'idée et réalisation. Jux- taposer les protocoles aux oeuvres permet de questionner, tout d'abord, le caractère éphé- mère de la manifestation concrète de l'oeuvre. Le Bouquet perpétuel de Joachim Mogarra déjoue les lois du temps. Avec ses Ronds de fumée  Vincent Ganivet tente de fixer la matière fugace du gaz de fumigène qui retombera partiellement au sol sous forme de poussière.  La nature transitoire de l'exposition d'art contemporain pose aussi la question de la pérennité de l'oeuvre d'art. Selon leurs protocoles, Raid 1.1 de LO-renzo ou les dessins de Frédéric Duprat, seront détruits à la fin de l'exposition. De plus cette prépondérance du fond sur la forme en- traîne une désacralisation de l'artiste et de l'oeuvre. De ce fait, l'utilisation de matériaux légers, non nobles, issues de la grande distribution peuvent suffirent, c'est le cas de la Tapisserie repositionnable de Serge Comte réalisée en Post-it® ou du poing en gommettes " un poing c'est tout ! " d'Anthony Gripon. Enfin l'existence du protocole sous-entend la présence d'un tiers dans la réalisation de l'oeuvre. En l'absence de l'artiste, le commissaire est l'instance décisionnaire prenant en charge l'activation de l'oeuvre. Néanmoins l'exécution n'est pas une technique neutre, une part de subjectivité, de libre arbitre entre en jeu. Ainsi, malgré les no- tations de Pierre-Marie Péquignot, la surface occupée par ses Topographies dans l'espace d'exposition reste à l'appréciation du commissaire. Toujours ou presque en la possession des artistes et des commissaires d'exposition, ces pro- tocoles, ici mis au jour, proposent une autre lecture de l'oeuvre et permettent d'apprécier la réflexion de l'artiste. L'art contemporain ne cesse de mettre à l'épreuve les conditions de son accréditation et les statuts d'artiste et d'oeuvre d'art sont perpétuellement à justifier.  Dans ces conditions mettre à la vue de tous le travail de recherche et de conception déployé par l'ar- tiste permettra peut-être de dépasser certains poncifs tels que " moi aussi je peux le faire...".


    Adresse :


    Le Mètre Cube
    Place Bertran de Born
    24290 - Montignac (Dordogne)
    Site internet


    Partager sur : Facebook  Scoopeo  Fuzz it!  Digg it!  del.icio.us it!  yoolink  Ajouter à mes favoris Technorati

    Modifier les informations Imprimer

    Faites la demande de modification des informations de cet événement


    Votre nom
    Votre email


    Recevez un rappel par email le jour de cette événement


    Adresse email
    |   accueil   |   lieux   |   agenda   |   ressources   |   communiqués   |   contact   |   plan du site   |   partenaires   |  
    Pour les webmasters   -   Mentions légales   -   Qui sommes-nous ?   L'Agence Créative  
          L'agence créative Bordeaux