0 + 0 = JOFO par JOFO 0 + 0 = JOFO par JOFO

  • Art en aquitaine

    0 + 0 = JOFO

        Du sam. 19 juin 2010 au dim. 26 septembre 2010

        Vernissage le sam. 19 juin 2010 - 12h00 Importer dans mon calendrier



    Exposition 0 + 0 = JOFO Exposition 0 + 0 = JOFO

    Présentation


    Et Vlan...  D'entrée, Jofo ne s'épargne pas en choisissant le titre générique de son exposition. L'addition qui fait mal d'un artiste cancre ?

    0 + 0 = la tête à Toto... le personnage fétiche de Jofo, le "petit être" au visage tout rond cerné de noir, identifiable entre mille, né du pinceau du peintre en 1990. Un an plus tard à Bordeaux, son diplôme d'architecte en poche, la peinture sera sa vie, sa vie illustrera ses toiles et ses dessins.
    Jofo est cool, sa vie est cool, son oeuvre est cool...
    Ses détracteurs (il en a et c'est bon signe !) lui reprochent très vite le simplisme de son art non évolutif ! 2010... 20 années ont passé, l'art de Jofo est plus que jamais présent, dans sa ville d'adoption et partout ailleurs, en exposition de ses oeuvres, sur des affiches de communication, des architectures, ou des panneaux de signalisation, en vidéo et en musique...  Le Toto de Jofo vit vite, intensément, ses amours, ses enfants, ses voyages, ses secousses, ses batailles, ses joies, ses peines, sa vie intime et celle de tout le monde, des scènes de vie banales, heureuses ou tragiques, des événements majeurs d'un monde qui tremble.
    En 2010, aux enquiquineurs de tourner en rond, Jofo répond de la plus belle des manières, en chanson avec son groupe rock les Snoc. Le style !

    "Ma manière particulière de dessiner la matière et les formes, c'est ma facture, mon genre, ma touche, ma griffe, ma mode... Mon style me permet d'échapper au temps... Okey man, je suis prisonnier de mon style, ma manière d'être, mon style de vie et d'action, mais toi baby tu n'as aucun style !"


    Et vlan ! O + O = JOFO. Une exposition à Dax, sa ville natale, son enfance, sa famille. Jofo est né en 1961 à Bayonne, le comble pour un Dacquois (supporteur de l'US Dax) et vit à Bordeaux (tous Girondins !) depuis 1981...

    Une exposition vue à travers la cinquantaine de rétroviseurs d'un scooter mod (fan des Who)... Un regard sur 20 années de créations intimes. Dans l'idée, remplir le musée de Borda d'oeuvres "private" restées bien au chaud, chez lui, non acquises par les collectionneurs, des oeuvres qui ponctuent le parcours singulier d'un artiste autodidacte, en marge des peintres de la figuration libre (ne vit pas à Paris) et de l'art brut (ne vit pas à la campagne).

    Du coup, Jofo se raconte, un livre ouvert, le bonheur trentenaire, la crise de la
    quarantaine, la sérénité retrouvée, l'insouciance et la complexité de la vie à la fois, des titres qui parlent...
    "le couple idéal", "la naissance de Jeanne", "la plus jolie zézette du monde", " It's a wonderful boy !", "petit soldat libéré de sa femme", "à nos secrets", "baiser","oh nooo, oh my God", "yeah ! arghhh !", "very funny", "I'm a mistake", "les enfants du désordre", "Is it me ?", "Let' see action", "little war", "I'm free", "you're a bad movie"...
    Des titres en anglais, pour s'ouvrir au monde, plus rock aussi, plus Clash ou crash, ou flash, des bd en une seule case, "des dessins d'enfants mis au propre" comme il se plaît à le dire, des toiles épurées ou au contraire très spaghettis, des couleurs acidulées, ou ternes, ou noir et blanc... Jofo fait toujours la même chose, fidèle à son personnage, mais mais mais... aucune toile n'est semblable, un monde sans fin, une grande liberté. Liberté d'action aussi.
    Le pinceau ne lui suffit pas... L'exposition au musée de Borda va dans le même sens. Son mac, fidèle, pour dessiner et jouer au graphiste (on lui doit de belles affiches pour la Coupe du Monde de Football en 1998 ou celle des 100 ans du Salon Aéronautique du Bourget en 2009). Sa caméra, pour filmer les grandes mégapoles lors de voyages d'architectures au Japon, en Chine ou aux USA, ou pour clipper les chansons écrites pour son rock band de Snoc. Son micro pour parler/chanter avec ses copains de fac de Snoc...  "I'm a teenage man" braille-t-il sur scène. Ou encore : "Être un artiste c'est pudic/public, on donne aux autres ce qu'on est, ce qu'on a pas pu être, ce qu'on voudrait être..."qui me l'a dit ? c'est Annette, son message est très clair, le Combas de toute une vie"... Très clair en effet. Yeah !


    Adresse :


    Musée de Borda
    11 bis, rue des Carmes
    40100 - Dax
    Site internet


    Partager sur : Facebook  Scoopeo  Fuzz it!  Digg it!  del.icio.us it!  yoolink  Ajouter à mes favoris Technorati

    Modifier les informations Imprimer

    Faites la demande de modification des informations de cet événement


    Votre nom
    Votre email


    Recevez un rappel par email le jour de cette événement


    Adresse email
    |   accueil   |   lieux   |   agenda   |   ressources   |   communiqués   |   contact   |   plan du site   |   partenaires   |  
    Pour les webmasters   -   Mentions légales   -   Qui sommes-nous ?   L'Agence Créative  
          L'agence créative Bordeaux